Archives de novembre 2007

Traduction française du plugin WordPress WP-Print 2.20

Grâce à l’excellent tuto de Marc Charvet j’ai traduit en français le non moins excellent plugin WP-Print de Lester Chan. On peut donc maintenant imprimer proprement et en français les excellents 🙂 billets de ce blog en cliquant sur la petite imprimante en haut à gauche (il faut ouvrir le billet pour que la magie opère).

Pour ceux que ça intéresse, en attendant que la traduction soit accessible sur le repository des plugins WordPress on peut toujours la télécharger ici. Pour l’installer il suffit de décompresser l’archive dans le répertoire wp-content/plugins/print. Il n’y a que les fichiers de localisation dans l’archive, le plugin doit déja être installé (version 2.20).

Edit du 26/11/2007 : j’ai mis en ligne une version complète francisée ici
Edit du 28/11/2007 : Bravo à l’équipe de WordPress Francophone, le plugin francisé est aussi chez eux

Edit du 17/7/2008 : Attention, cette version n’est pas compatible avec WordPress 2.5. Téléchargez WP-Print 2.3. Il y a aussi un mini tuto d’installation.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

La poule au riz à la vanille

C’est une poule au riz traditionnelle, avec de la vanille qui s’entend tellement bien avec qu’on n’ose plus oublier d’en mettre.

Lire la suite »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Le Kit de Préinstallation OEM pour Vista

Le kit OPK est fourni par Microsoft aux intégrateurs pour qu’ils puissent personnaliser les dvd d’installation OEM de Vista. Pendant quelques mois ce kit a été librement téléchargeable sur le site Microsoft OEM Partner Center. Ce n’est plus le cas maintenant, il faut désormais être identifié.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Dovecot n’aime pas ntpdate

Il ne faut PAS utiliser ntpdate sur un serveur Dovecot, qu’on se le dise. Dovecot déteste ça. Et quand on embête Dovecot, il s’arrête, tout simplement. Il part bouder au fond du disque dur.

En fait ce que Dovecot n’aime pas c’est qu’on recule l’horloge du serveur. C’est d’ailleurs bien expliqué sur le wiki de Dovecot. Alors pourquoi j’avais utilisé ntpdate au lieu du bon vieux ntp qui va bien? Ben j’en sais rien.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Automatiser les mises à jour de sécurité avec Ubuntu

Testé sur Ubuntu 7.10 Gutsy le 14/11/2007
AMHA, l’automatisation des mises à jour de sécurité Ubuntu (unattended upgrades) peut s’appliquer à 2 types de situations :

  • Le serveur non critique, type LAMP ou serveur mail, sur lequel est installé un nombre limité de paquets ne présentant pas à priori d’incompatibilités, et qui ne nécessite pas une administration paranoïaque.
  • Le poste de travail d’un utilisateur qui ne veut ou ne peut pas s’occuper des mises à jour.

Dans ces 2 cas il peut être intéressant que les mises à jour de sécurité s’appliquent automatiquement, sans pour autant automatiser le passage aux nouvelles versions, autrement plus risqué.

Voilà comment j’ai fait :

Installation du paquet unattended-upgrades

apt-get install unattended-upgrades

Editer /etc/apt/apt.conf.d/50unattended-upgrades

// Paquets à mettre à jour (origine, archive)
Unattended-Upgrade::Allowed-Origins {
"Ubuntu gutsy-security";
// Décommenter pour automatiser les changements de version, pour ceux qui savent ce qu'ils font
//    "Ubuntu gutsy-updates";
};
 
// Liste des paquets ne devant pas être mis à jour (exemple)
Unattended-Upgrade::Package-Blacklist {
"nagios-nrpe-plugin";
"nagios-plugins";
"nagios-plugins-basic";
"nagios-plugins-standard";
"nagios2";
"nagios2-common";
"nagios2-doc";
};

Editer ou créer /etc/apt/apt.conf.d/10periodic et ajouter :

APT::Periodic::Update-Package-Lists "1";
APT::Periodic::Unattended-Upgrade "1";

Dans les versions précédentes d’Ubuntu, on peut trouver ces paramètres regroupés avec les autres dans /etc/apt/apt.conf, la tendance actuelle semble être d’utiliser un fichier par fonctionnalité activée dans /etc/apt/apt.conf.d/, et pourquoi pas.
Et voilà c’est tout, la tâche cron quotidienne apt se chargera des mises à jour de sécurité. Les actions sont loggées dans /var/log/unattended-upgrades/

Edit du 7 juin 2011

Depuis Gutsy les choses ont bien évolué et même si la méthode décrite ci-dessus reste adaptée à un serveur, c’est plus simple d’utiliser l’interface graphique pour les machines de bureau :

  • Ouvrir le gestionnaire de mise à jour (Menu Système / Administration)
  • Dans l’onglet Mises à jour, cocher la case Installer les mises à jour de sécurité sans confirmation
  • Valider, et c’est fait.
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)